Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

180 ch/litre !

180 ch/litre !
admin

Mine de rien cette voiture est une véritable petite révolution à elle seule. Il s’agit tout simplement de la première AMG compacte et du premier moteur 4 cylindres du préparateur allemand.

Quand on vous annonce que la dernière bombe du constructeur à l’étoile vous attend pour un essai, vous vous souvenez immédiatement pourquoi vous faites ce travail malgré tous les obstacles et difficultés auxquels vous vous heurtez quotidiennement. Comme un bol d’air dans un environnement pollué (je sais, l’image est paradoxale !), la fiche technique de la Mercedes A45 AMG et son moteur 4 cylindres 2.0 litres de 360 chevaux mettent l’eau à la bouche. Imaginez ! Il s’agit ni plus ni moins que du 4 cylindres de série le plus puisant au monde ! Pour vous situer un peu le niveau de cette cavalerie, c’est 10 chevaux de plus qu’une Porsche 911, 20 de plus qu’une Audi RS3 et 40 de plus qu’une BMW M 135i ! Et pourtant il s’agit de la plus petite cylindrée parmi ces quatre voitures (5 en ligne 2.5 pour l’Audi, 6 en ligne 3.0 pour la BMW et flat 6 3.4 pour la Porsche). Vous allez dire qu’avec un turbo on peut tout faire. C’est vrai ! Sauf qu’à part la Porsche, ses deux vraies concurrentes que sont l’Audi et la BMW font aussi appel à la suralimentation.
Pourtant, lorsqu’on regarde la A45 AMG de l’extérieur, on voit avant tout une Classe A. Les différences avec un modèle standard d’entrée de gamme sont flagrantes, mais lorsqu’il s’agit de la comparer avec une Classe A habillée du AMG Sport Package, les différences sont beaucoup plus difficiles à trouver. Si on enlève les sigles de la voiture, seuls les gros étriers de freins à 4 pistons et les disques de 350 mm à l’avant, les deux doubles sorties d’échappement rectangulaires et des lames aérodynamiques noires sur le bouclier et les bas de caisse permettent de différencier une gentille A250 avec AMG Sport Package de la tonitruante A45 AMG ! Et c’est tant mieux ! Enfin une sportive qui sait rester discrète. A moins que ce ne soit le AMG Sport Package qui fasse passer de gentilles compactes pour de fausses méchantes sportives… Toujours est-il que la A45 AMG exploite au mieux le style réussi et dynamique de la Classe A.
A l’intérieur, la similarité est encore plus flagrante. En fait, à part l’instrumentation noire avec une graduation du tachymètre jusqu’à 320 km/h (une pure fantaisie, mais ça fait toujours son petit effet) et le sélecteur de la boîte de vitesses automatique Speedshift DCT double embrayage à 7 rapports qui prend une place normale au milieu de la console (sur les autres versions, le sélecteur est derrière le volant), l’habitacle de cette A45 AMG est absolument identique à celui d’une A250 avec AMG Sport Package. Tant mieux pour le style, mais il est dommage que la finition n’ait pas été légèrement revue avec des matériaux un peu plus nobles. En outre, les baquets sont les mêmes alors que AMG propose une version beaucoup plus sportive en option si vous optez pour le Pack Exclusif Performance AMG qui ajoute aussi un volant à méplat avec habillage en daim, un sélecteur de boïte spécifique et une planche de bord recouverte de similicuir surpiqué. Un minimum pour différencier votre A45 de n’importe quelle Classe A bien équipée. Pour le reste, l’équipement est complet, mais comment est-il encore possible de trouver une bête climatisation manuelle dans une voiture à Rs. 4.000.000 ? Certes c’est fâcheux, mais heureusement l’essentiel est ailleurs.
Plus précisément sous le capot. Ce 4 cylindres 2.0 Turbo est à lui seul un exploit technologique. Voyons un peu comment les ingénieurs de chez AMG en sont arrivés là.
En tant que moteur haute performance appartenant à la famille BlueDIRECT, le 2.0 litres turbo utilise l’injection directe par injecteurs piézo-électriques placés au centre des quatre chambres de combustion. La combinaison des injections multiples de carburant et l’allumage par étincelles multiples améliorent l’utilisation du carburant grâce à une meilleure combustion et augmentent sensiblement le rendement thermodynamique, conduisant à une réduction des émissions de polluants.
D’autres pièces rares dans l’industrie automobile de série expliquent le rendement impressionnant de ce bloc à l’image du carter moteur en aluminium fabriqué en coulée par gravité dans un moule en sable, du poids optimisé du vilebrequin en acier forgé et des pistons forgés, des segments de piston à friction optimisée, de la technologie de revêtement de chemise NANOSLIDE ou encore du refroidissement air-eau du radiateur de suralimentation.
En ce qui concerne le classique “turbo lag” des moteurs suralimentés de petites cylindrées et de grande puissance, AMG fait appel à un turbocompresseur twin-scroll soit à double entrée (l’équivalent du TwinPower chez BMW) qui fournit plus de couple à bas régime et limite le temps de déclenchement du turbo. La pression de suralimentation peut monter jusqu’à 1,8 bar. Du coup, la A45 AMG délivre son couple maximum de 450 Nm dès 2250 tr/min et de manière continue jusqu’à 5000 tr/min. Certes ce n’est pas très tôt, mais vu le rapport puissance/cylindrée, c’est déjà un exploit !
Autre pièce maîtresse de cette mécanique, le système d’échappement AMG dispose de tuyaux à grosse section et de volets d’échappement à commande automatique. Cette technologie, qui est connue depuis la SLK 55 AMG, concilie les deux objectifs apparemment contradictoires de dynamisme et de confort sur les longs trajets. Le volet est en permanence ajusté par une commande cartographiée en fonction de la puissance demandée par le conducteur, de la charge et de la vitesse du moteur. Les deux sorties d’échappement émettent un bruit de moteur rauque qui est particulièrement impressionnant lors des grosses accélérations. L’échappement émet un bruit de moteur encore plus violent lorsque le clapet est ouvert et aussi pendant les changements de rapport. La fonction de double débrayage lors des rétrogradages et l’interruption de l’allumage et de l’injection lors des montées de rapport à pleine charge produisent comme une explosion procurant des sensations d’habitude réservées à de bien plus grosses mécaniques. Il n’y a d’ailleurs rien de fictif dans les sons que vous percevez dans l’habitacle. Contrairement à certaines concurrentes qui diffusent la sonorité dans les haut-parleurs pour vous faire croire à plus de sportivité, la A45 AMG vous fait profiter de ses vocalises en direct live ! Frissons garantis !

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.