Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

De mieux en mieux

De mieux en mieux
admin
  • On September 11, 2013

Après une prise en main sur les routes de Dubaï à l’occasion de son lancement mondial, voilà un essai de la nouvelle Kia Cerato réalisé sur les routes mauriciennes.

 

Les deux précédentes versions avaient été plébiscitées à Maurice principalement par les taxis, les familles et les compagnies. Tous avaient été séduits par son prix et son coût d’utilisation raisonnables, sa simplicité mécanique (donc sa fiabilité) et, déjà, son équipement généreux. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que la Cerato est, ni plus ni moins que la Kia la plus vendue dans le monde. Son renouvellement revêt donc une importance capitale pour la marque coréenne dont les résultats annuels dépendent en grande partie du succès de ce véhicule.

Pour atteindre des objectifs de 500.000 unités vendues par an, la nouvelle Cerato a premièrement soigné son look.

Finies les lignes droites et les angles saillants du précédent modèle. La nouvelle Cerato profite elle aussi du restylage complet de la gamme. La nouvelle identité Kia, œuvre de Peter Schreyer, lui va d’ailleurs comme un gant.

La personnalité de la nouvelle Cerato passe par un regard beaucoup plus “perçant” avec des feux à LED à l’avant et à l’arrière. Les versions de base s’en passent et perdent un peu de l’impact visuel des modèles qui en sont équipés. Cependant, toutes les versions profitent de la même superbe ligne : une arche de toit arrondie, des flancs sculptés, une ligne ascendante de l’avant vers l’arrière, un capot dans le prolongement du pare-brise, un arrière musculeux et un avant fluide et agressif à la fois. D’ailleurs, la Cerato a grossi : 4,56 mètres de long (+ 3 cm), 1,78 mètre de large (+ 0,5 cm) et un empattement qui passe à 2,70 mètres (+ 5 cm) seule la hauteur baisse légèrement.

On retrouve la grosse calandre de la marque en nid d’abeille et cerclée de chrome encadrée par ces nouveaux feux qui remontent ostensiblement sur les ailes. Quelques détails comme la grosse sortie d’échappement en aluminium ou les très beaux rétroviseurs avec rappel de clignotants trahissent le soin apporté par Kia pour que la Cerato soit belle jusqu’au bout des ongles.

A l’intérieur, le style change complètement. La nouvelle ambiance nous rappelle la Kia Optima, surtout pour la forme de la planche de bord. L’habitabilité déjà bonne augmente encore un petit peu et les progrès en termes de finition sont impressionnants. Les plastiques durs peu valorisants de l’ancienne Cerato disparaissent petit à petit, laissant place à des plastiques moussés sur la planche de bord ou des revêtements souples pour les portes. Elle n’est pas encore au niveau des européennes, mais la différence est de moins en moins visible et les japonaises sont maintenant loin derrière.

Les larges fauteuils en cuir vous invitent à prendre place. Pas électriques dans cette version (seule la version haut de gamme en dispose), ils sont réglables en hauteur et possèdent même un cousin lombaire gonflable. La position de conduite est donc plutôt bonne et le confort tout à fait satisfaisant.

L’équipement n’oublie rien, sinon peut-être les essuie-glace automatiques. Pour le reste, la Cerato dispose de la caméra de recul et de radar arrière et avant, du bluetooth téléphone et audio, d’une mémoire interne pour votre musique, mais aussi d’une connexion iPod, d’une climatisation automatique bi-zone, d’un ordinateur de bord très complet, de rétroviseurs rabattables automatiquement lorsque vous fermez la voiture et, non des moindres, d’une cinquième jante.

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.