Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Freed-Ommm

Freed-Ommm

freed

7 places, 2 portes coulissantes et seulement 4,22 mètres. Voilà ce que propose le Honda Freed fraichement importé par EAL Man Hin.

 

On connaissait les SUV, les SAV, les MPV, mais on n’avait encore jamais entendu parler des MUV. Voilà la dernière trouvaille de Honda : les “Multi Utility Vehicles”. Le Freed est le premier représentant connu de cette “catégorie” qu’on pourrait simplement assimiler aux monospaces, même si le Freed présente quelques caractéristiques propres aux vans telles les portes coulissantes ou le plancher plat. S’agirait-il en fait d’un mélange entre van et monospace ? Une voiture multifonctions en fait. Nous l’appellerons Multi Utility Vehicles. Voilà probablement le raisonnement des brillants concepteurs qui ont imaginé le concept du Freed.

Et si ce concept “révolutionnaire” peut effectivement faire sourire, il faut reconnaitre qu’au premier coup d’œil, son gabarit et sa forme peuvent surprendre. En effet, lorsqu’on le regarde de profil, on a l’impression qu’il associe deux “morceaux”  de véhicules différents. La moitié avant fait penser à un monospace façon VW Touran ou Opel Zafira (ancien modèle), alors que la moitié arrière et son hayon vertical rappelle vraiment celle d’un van. Le profil révèle aussi un empattement important (2,74 mètres), probablement synonyme d’une habitabilité généreuse.

Au niveau du style, le Freed fait la part belle aux courbes étirées. Notamment avec deux lignes qui font le tour complet de la voiture. Les designers ont eu la bonne idée d’intégrer des éléments de carrosserie à ces deux lignes, à l’image des glissières de portes coulissantes et du bandeau chromé du hayon. Ensuite, les flancs incurvés font échos aux pare-chocs rebondis.

Vu de face, l’avant dynamique rappelle vraiment certaines productions VW (surtout les phares). L’arrière est beaucoup plus caractéristique avec un hayon qui descend très bas, jusque dans le pare-chocs. Du coup le seuil de chargement se situe très bas. Ce qui est idéal pour accéder aux places arrière lorsque l’un des strapontins est replié, ou charger vos courses ou tout autre objet encombrant lorsque les deux sont repliés. Dans le Freed,  la troisième rangée est composée de deux strapontins qui se replient latéralement et vont s’accrocher en hauteur dégageant la surface plane du coffre, ce qui permet de conserver ce seuil de chargement très bas typique d’un van. Une fois dépliés, les strapontins se rejoignent et forment une banquette de trois places.

La forme très cubique du Freed se traduit à l’intérieur par un vaste habitacle dont la garde au toit très généreuse accentue l’impression d’espace. La grande surface vitrée produit le même effet.

Contrairement à l’habitude, les places sont disposées de la façon suivante : 2-2-3. En effet, les deux passagers avant et ceux du milieu disposent chacun d’un fauteuil séparé avec accoudoirs et appuie-tête, un must pour le confort. Par contre, la banquette du coffre est censée accueillir 3 passagers (avec ceinture pour chacun). Toutefois la place centrale est à considérer en dépannage et de préférence pour un enfant. Il serait donc plus pertinent de considérer le Freed comme un “6+1 places”. Sa force est donc de proposer 6 vraies places (plus une d’appoint) pouvant accueillir des adultes dans tout le confort possible et profitant chacun d’un espace généreux et d’une longueur aux jambes tout à fait satisfaisante : un véritable exploit au vu des dimensions très compacte du Freed.

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.