Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | May 24, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

MA PROCHAINE VOITURE ?

MA PROCHAINE VOITURE ?
admin

Après le Renault Captur, crossover dérivé de la Clio, voici son concurrent chez Peugeot : le 2008, un crossover sur base de 208.

L’apparition de mini crossovers comme le Nissan Juke et le succès immédiat de cette nouvelle catégorie a incité, pour ne pas dire obligé, les constructeurs qui ne l’avaient pas déjà fait à se lancer eux aussi dans la bataille. Pourquoi un tel succès ? Pour deux raisons. La première c’est qu’un mini crossover se révèle globalement plus polyvalent et plus pratique que la citadine dont il dérive. Certes, il est aussi un peu plus cher (mais moins qu’un monospace), mais les mères souvent prescriptives d’achat d’une seconde voiture pour la famille sont bien plus séduites par le côté pratique, l’assise un peu surélevée et le gabarit quand même plus valorisant que celui d’une simple citadine. La seconde raison est plus économique. Aujourd’hui les SUV sont le segment à la mode. Mais la crise sévissant, tout le monde n’a pas forcément les moyens d’investir ou d’entretenir ces véhicules souvent plus chers. Les mini crossover se posent comme une alternative plus raisonnable aux SUV. Ils présentent des caractéristiques similaires malgré leurs dimensions réduites mais sont commercialisés à des tarifs beaucoup plus en rapport avec les moyens du plus grand nombre, ce qui leur permet aussi de se poser comme la voiture unique des familles plus modestes.
Le 2008 est donc la version crossover de la déjà très réussie 208. Visuellement on retrouve le style Peugeot avec cependant un peu moins de finesse qu’à l’accoutumée. Sûrement un choix volontaire pour différencier les crossovers du reste de la gamme, le 3008 (le premier crossover Peugeot) n’étant pas non plus un exemple de finesse. Sur ce point, il faut bien admettre que Renault a pris un peu d’avance avec son Captur au style beaucoup plus moderne.
Toutefois comme le style est toujours une question très suggestive je vous laisse vous faire votre propre idée. Plus objectivement, Peugeot semble avoir opté pour un design dicté par l’utilisation et le côté pratique nécessaire à un crossover plutôt que pour remporter un concours de beauté sans se préoccuper du reste. En d’autres termes, la fonction définie le flacon et non le contraire.
La ceinture de caisse est basse, ce qui préserve une grande surface vitrée. Les phares sont similaires à ceux de la nouvelle 308 tout comme la nouvelle calandre Peugeot. Les barres de toit donnent déjà un bon indice sur les côtés pratiques du 2008. L’arrière manque de finesse, mais rappelle le grand frère 3008, surtout par la forme des feux mixée à ceux de la 208. Mais comme pour le reste, cette relative lourdeur esthétique cache un hayon des plus pratiques avec un seuil de chargement idéalement situé ni trop haut ni trop bas et une ouverture immense capable d’avaler des objets très encombrants. Dans la même optique, une fois rabattue, la banquette dégage un plancher plat renforcé par des barres en plastique qui protègeront la moquette et aideront à faire glisser les objets les plus lourds. Ainsi paré, le 2008 sera un solide allié des petits déménagements. Toujours pour la partie arrière, le pare-chocs noir proéminent et peu esthétique sera la meilleure des protections pour éviter les petits chocs du quotidien. A l’image d’ailleurs des bas de caisse et du bouclier avant eux aussi en plastique noir non peint qui résisteront mieux aux projections de graviers que des versions peintes couleur carrosserie.
Le plus étonnant reste la partie chromée au-dessus des portes arrière intégrée dans un décrochement du toit à cet endroit. Décrochement qui aurait pu servir à augmenter la garde au toit aux places arrière, mais qui ne se prolonge pourtant pas sur toute la largeur du 2008. Un simple effet visuel donc.
De toute façon, l’habitacle du 2008 n’a aucun besoin d’augmenter sa garde au toit. Ni même ses dimensions générales. Très accueillant et malgré des dimensions extérieures raisonnables avec 4,16 mètres de long et 1,74 mètre de large, cet habitacle brille par une habitabilité tout à fait satisfaisante. Certes la largeur n’est pas immense et trois adultes pourront se sentir serrés à l’arrière, mais le 2008 se rattrape par une bonne hauteur sous plafond et une longueur aux jambes suffisante même pour les plus d’1,80 mètre. D’autant plus satisfaisante du côté passager que la minuscule boîte à gant a permis de dégager un espace supplémentaire devant les jambes du passager autorisant à avancer le siège plus que du côté conducteur et donc de dégager plus de place à l’arrière. Tant pis pour la boîte à gants, mais de toute façon, les aspects pratiques c’est bien, à condition que l’habitabilité soit déjà suffisante, alors bien vu Peugeot !
D’autre part, le confort global est très correct avec des sièges bien dessinés profitant de maintiens latéraux au niveau de l’assise et du dossier digne d’une sportive (beaucoup moins à l’arrière cependant). Côté conducteur, la position de conduite est bonne grâce à des réglages du siège en hauteur et du volant en hauteur et en profondeur. L’habitacle est très lumineux grâce à la grande surface vitrée et bien sûr au toit vitré panoramique. En outre, la visibilité extérieure est excellente dans toutes les directions
Sinon, la finition du 2008 est relativement bonne, au niveau de ce à quoi nous a habitués Peugeot avec un petit côté utilitaire en plus. On apprécie les inserts en aluminium qui apportent une touche moderne et valorisante. La planche de bord relativement sobre reprend une architecture similaire à celle de la 208 toujours avec cette instrumentation placée au dessus du volant et non derrière. En dehors des commandes de la climatisation, on ne retrouve qu’un grand écran central tactile et couleur qui vous permet de contrôler tout le multimédia de la voiture. Une interface agréable et personnalisable qui intègre tous les raffinements modernes, le bluetooth téléphone et audio en tête.

Submit a Comment

Error. Page cannot be displayed. Please contact your service provider for more details. (9)