Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Presque parfaite !

Presque parfaite !
admin

Un an après la berline, voici la version coupé de la familiale de BMW. Toutefois, ne l’appelez plus Série 3 Coupé comme ce fut le cas jusqu’ici, mais Série 4.

BMW a décidé de différencier dans sa gamme les véhicules familiaux des véhicules à vocation plus “sportive”. Les versions Berline, Break et GT seront en chiffre impair quand les versions Coupé, Cabriolet et Gran Coupé seront en chiffre pair. Du coup, la version coupé de la Série 3 s’appelle dorénavant Série 4, tout comme la version coupé de la Série 5 s’appelait déjà Série 6.
Mais assez de mathématiques et de marketing. Intéressons-nous plutôt à cette nouvelle BMW qui, comme tout nouveau modèle de la marque à l’hélice, va créer l’évènement.
Reposant sur la même plate-forme que la Série 3, la Série 4 présente toutefois des dimensions différentes. Étonnamment, malgré la disparition des deux portes arrière, elle est plus longue et plus large de 14 mm que la berline. Elle est aussi 52 mm plus basse. Le style est reconnaissable entre tous et la face avant pourrait se confondre avec la Série 3 si la “4” n’arborait pas des boucliers différents, bien évidemment plus agressifs. Plus subtil, les fameux “naseaux” de la calandre sont aussi légèrement retouchés avec un dessin plus étiré au niveau de la jonction avec les phares qui sont eux-mêmes raccourcis à ce même endroit. Le résultat est une face avant plus agressive, mais aussi plus équilibrée, plus fluide, plus classe, en un mot comme en cent, plus réussie !
Le profil dévoile de superbes jantes de 19 pouces. La ligne ne révolutionne rien, mais quelle classe ! De petites ouïes latérales derrière les roues avant habillent les ailes tout en rajoutant de la sportivité. Esthétiques, elles ont aussi un rôle technique. Aérodynamique en fait. Elles font partie d’un dispositif appelé “Air Curtain” (rideau d’air) qui consiste à canaliser l’air englouti par les écopes du bouclier vers les roues, afin de limiter les turbulences quelles engendrent, puis à l’évacuer par les ouïes latérales.
Enfin la partie arrière est un mélange de l’ancienne Série 3 Coupé et de la Série 3 actuelle. Nous sommes toutefois ravis de découvrir des ailes rebondies plus larges à l’arrière, ce qui accentue le dynamisme de la Série 4.
L’habitacle est évidemment identique en tout point avec la berline. Du moins pour les places avant et la planche de bord. La finition est toujours aussi bonne, l’ergonomie optimum, surtout en ce qui concerne la position de conduite, sauf que cette fois on se retrouve assis beaucoup plus bas que dans la berline.
Pour un coupé quatre places, la Série 4 soigne tout particulièrement ses passagers arrière. Hormis une garde au toit un peu juste pour les plus grands, les deux places arrière bénéficient d’une banquette bien dessinée, profonde et maintenant bien. En outre, et c’est beaucoup plus rare dans ce type de voiture, la longueur aux jambes est amplement suffisante. Du coup on se sent plutôt bien assis à l’arrière de la Série 4. D’autant que contrairement à la plupart des coupés, les custodes arrière sont suffisamment grandes pour permettre aux occupants de profiter du paysage. Chose qui a d’ailleurs tendance à donner une meilleure impression d’espace.
A l’image des places arrière, le coffre dispose aussi d’un bel espace largement suffisant pour deux ou trois sacs de golf. Et au cas où cela ne suffit pas, vous pourrez l’agrandir en rabattant la banquette fractionnable 2/3-1/3. En outre, son ouverture généreuse permet un accès aisé à vos affaires et une facilité de chargement évidente.
En ce qui concerne l’équipement dont ne nous ferons pas la liste, tout est possible et dépend uniquement de votre budget. Tout au plus nous vous encouragerons à opter pour la suspension adaptative et les phares “Full LED”. Sachez seulement qu’une Série 4 de base coûtera un peu plus de 3,4 millions de roupies. Notre modèle plutôt généreusement équipé atteignait presque les 4 millions.
Seules trois motorisations sont disponibles sur la Série 4, à savoir les blocs les plus puissants de la Série 3. En essence, vous aurez le choix entre le 4 cylindres 2.0 turbo de 245 chevaux et le 6 en ligne turbo de 306 chevaux. En diesel, un seul 2.0 turbo de 184 chevaux sera disponible.

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.