Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

RAV 4×2

RAV 4×2
admin

Le Rav4 fait un retour ambitieux sous les traits de cette quatrième génération. L’objectif à peine voilé est de reprendre sa place de N°1 !

On l’avait presque oublié, sans doute à cause d’une troisième génération moins emblématique que les deux précédentes et d’une concurrence beaucoup plus agressive. Cela aurait pu être une bonne nouvelle pour ceux qui avaient toujours rêvé de faire aussi bien que le Rav4, sauf que c’était sans compter sur la force de frappe du premier constructeur mondial. Après un passage à vide, Toyota s’est rappelé que le Rav4 était à l’origine du segment des SUV et qu’il était temps que la référence historique redevienne le patron de la catégorie.
Il a donc fallu tout d’abord revoir le style et certains choix de conception trop éloignés des codes de la catégorie ou des préférences des acheteurs. L’exemple le plus flagrant étant la disparition de la porte arrière et de sa roue de secours extérieure au profit d’un hayon conventionnel et d’une roue de secours sous le plancher du coffre. Pour le look, la rupture est claire, en tout cas avec le précédent Rav4. Par contre, le nouveau crie son appartenance au segment des SUV compactes en copiant purement et simplement ses nouveaux concurrents. A commencer par le Ford Kuga dont il est, avec un accent japonais, une copie quasi parfaite, surtout pour la partie arrière et la forme de ses nouveaux feux. Il conserve heureusement une personnalité plus marquée à l’avant sans vraiment se différencier pour autant.
Infiniment plus moderne que le précédent, le nouveau Rav4 a toutefois préféré jouer la carte du conformisme plutôt que de l’originalité. Certainement un bon choix pour celui qui pourra s’appuyer sur une réputation sans faille pour attirer la clientèle.
Visuellement, le Rav4 semble assez gros. Et ça n’a rien d’une impression, puisqu’avec 4,57 mètres de long, il est l’un des plus imposants de la catégorie. Il s’allonge d’ailleurs de 20 cm par rapport au précédent. Pour information, rappelez vous du premier Rav4 dans sa version 3 portes qui ne mesurait que 3,69 mètres de long. On en est bien loin.
On est bien loin aussi du concept originel du Rav4, à savoir un petit SUV tout-terrain à quatre roues motrices. En effet, le nouveau Rav4 se transforme en SUV des villes ne proposant plus de transmission intégrale, même en option. Il tourne donc le dos à une partie de sa clientèle friande de promenades en dehors des routes, afin de répondre aux sirènes du segment en forme : celui des crossover. Probablement une déception pour les fidèles, mais un choix dicté par l’évolution des caractéristiques du marché mondial.
La Rav4 a donc grossi à l’extérieur et ça se voit à l’intérieur… L’habitacle est très spacieux ! Il n’y a qu’à s’installer à l’arrière pour s’en rendre compte. La longueur aux jambes est vraiment généreuse, faisant du Rav4 la nouvelle référence de la catégorie en la matière. A ce niveau, il pourrait même faire de l’ombre aux SUV de la catégorie supérieure.
La mutation se poursuit avec cette nouvelle planche de bord d’inspiration très “Lexus”. Certes pas pour la finition qui, sans être au niveau de la marque de luxe, s’en tire plutôt pas mal malgré l’utilisation massive de plastiques durs, mais pour le style tout à fait dans l’esprit moderne et technologique de la branche luxe de Toyota.

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.