Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image

Motormag | October 20, 2018

Scroll to top

Top

No Comments

Sportive routière ou routière sportive ?

Sportive routière ou routière sportive ?
admin
  • On August 23, 2013

La CBR 600 F fait son grand retour. La sportive polyvalente de Honda revient après 6 ans d’absence.

Avec la radicalisation des motos performantes au cours des années 90 et 2000, le segment des sportives polyvalentes a été déserté petit à petit, les constructeurs préférant alors se focaliser sur le marché des sportives pures et dures. La dernière CBR 600 F a disparu du catalogue en 2006 pour laisser toute la place à l’exclusive CBR 600 RR, une moto développée pour le circuit, mais pas vraiment adaptée à une utilisation routière. Aujourd’hui, la CB 600 RR s’est encore radicalisée et, débuter sur ce segment demande un certain bagage, véritable barrière pour ceux qui souhaitent acquérir leur première sportive. Certains ont commencé à se plaindre du manque de polyvalence de leurs sportives. Ces motos aux performances exceptionnelles ne se révélaient pas du tout adaptées à un usage quotidien (quelle surprise!). C’est sur ce constat que Honda a décidé de remettre au goût du jour sa sportive polyvalente en relançant la CBR 600 F.

La CBR 600 F n’est rien d’autre qu’une Hornet carénée. Honda s’est contenté de remplacer le guidon plat par une paire de bracelets montés au-dessus du té supérieur sur des tubes de fourche rallongés. La position du buste s’en trouve légèrement penchée en avant, au bénéfice des poignets qui ne souffrent pas trop d’une position bien moins radicale que celle proposées par les sportives actuelles. Du coup la position est plus active et plus sportive que sur la Hornet, mais acceptable pour une utilisation quotidienne. Le carénage, joliment dessiné, reprend la conception multi-couches déjà vue sur d’autres modèles de la marque. L’éclairage est confié à un ensemble monobloc de forme complexe, une sorte d’interprétation de l’optique redessiné de la Hornet mélangé avec l’optique en “X” de la VFR 1200. Pour la partie arrière, aucun changement, la CBR 600 F reprend exactement la même que la Hornet 2011 qui avait elle-même repris celle de la CB 1000 R. Honda harmonise sa gamme routière. En tout cas il faut bien dire qu’elle est plutôt jolie cette CBR. Sa ligne est équilibrée et les différents coloris laissent le choix entre classe et sobriété pour la noire et sportivité dans ses livrées multicolores.

On apprécie une nouvelle fois la qualité de finition de la marque japonaise. Les matériaux, les traitements de surface et les ajustements sont parfaits. Si on voulait chercher la petite bête, on pourrait, à la rigueur, critiquer l’apparence peu flatteuse du scotch qui entoure les câbles du compteur et du bloc phare, mais c’est bien la seule chose.

Le compteur digital issue de la Hornet n’est pas un modèle de lisibilité, mais son côté moderne apporte un plus au poste de pilotage de la 600 F. Niveau informations, pas d’indicateur de rapport engagé, mais un calculateur de consommation moyenne et instantanée, qui révèlera d’ailleurs le faible appétit de cette moto (env. 6 l/100km). La déception vient de l’absence de warning, embêtant pour une moto à vocation routière. Par contre, les rétroviseurs placés sur le carénage procure une très bonne visibilité arrière.

Niveau protection, elle fait bien évidemment mieux que sa sœur, la Hornet. Cependant lorsque vous l’enfourchez, vous vous rendez compte que la bulle est très basse ainsi que le réservoir. Toutefois, la protection du buste reste correcte, le vent ne commençant à tirer les bras qu’à partir de vitesses répréhensibles. Et même à ce moment là, allongez-vous légèrement sur le réservoir (chose aisée compte tenu de son faible encombrement) et la bulle vous protégera alors beaucoup mieux.

Submit a Comment

Object moved

Object moved to here.